texte, mise en scène et interprétation : Charlotte Blin

Le soufre est un élément chimique présent partout dans la nature, il peut servir à fabriquer des allumettes, des explosifs, des laxatifs...
Le soir de la nouvelle année, au coeur de la fête, au coeur de l'hiver, une femme nous raconte la vie d'une rue et de ses habitants, incarne leurs gestes, reprends leurs mots, traverse leurs émotions, emprunte différents points de vue allant des étoiles à la plus infime particule. Elle compose la mosaïque d'une société en miniature animée par le bonheur, le confort moderne, la compétitivité, l'amour, l'indifférence et les feux d'artifices. Et au milieu de ces morceaux de vies, tissés à la manière d'un récit chorale, il y a une petite marchande d'allumettes...

Sulphur (Soufre) is a chemical element that's present everywhere in nature.  It can be used to make matches, explosives and laxatives ...
On New Year's Eve, in the middle of a party, in the heart of winter, a woman recounts the life of a street and its residents, adopts their gestures, uses their words, shares their emotions, borrows different viewpoints from the stars right down to the tiniest of particles. She creates a mosaique of a society in miniature full of happiness, modern conveniences, competitiveness, indifference and firework displays. And in the middle of these fragmented lives, woven together in the manner of a choral recital, there's a little matchseller...


L'écriture de Charlotte Blin s'inspire de sources multiples (le conte, la description scientifique, l'annonce publicitaire, la recette de cuisine, etc.), provoquant des télescopages à la manière parfois des relations humaines. Soufre est un spectacle seule en scène, qui associe théâtre, manipulation d'objets et bricolages chorégraphiques.

Charlotte Blin's writing is inspired by a number of sources (fairytales, works of science, advertisements, recipes etc.), producing confusions that can also be found, occasionally, in human relations. Soufre is a one woman show that combines theatre, the manipulation of objects and dance sequences.


création lumière et régie : Lucille Iosub
scénographie : Julien Mellano et Charlotte Blin
collaborations artistiques : Denis Athimon, Agnès Limbos
montage sonore et visuels : Julien Mellano
costume : confection Poly Molly

production : Collectif AÏE AÏE AÏE
coproductions : Théâtre Lillico, Coopérative Ancre
avec le soutien du Conseil Régional de Bretagne
résidences : Théâtre de l'Oiseau-Mouche à Roubaix, Le Garage/collectif danse Rennes Métropole,
Théâtre Lillico et Théâtre du Cercle à Rennes.

durée : 50mn / tout public à partir de 9 ans

 

PRESSE


« LA PETITE FILLE AUX ALLUMETTES, VERSION MODERNE.
Paysage enneigé, insouciance, robe de bal noire pour la comédienne, musique joyeuse, lumières étincelantes... On se croirait dans le monde merveilleux de Walt-Disney. Nous sommes sur l'avenue d'une grande ville, un soir de réveillon. Dans les maisons plutôt cossues, c'est l'effervescence. Charlotte Blin, grâce à un jeu astucieux de boîtes lumineuses et un brin de malice, entraîne le jeune public d'une demeure à l'autre : Préparation des repas de fête, cérémonie des voeux à la mairie, derniers achats dans les grands magasins dont les vitrines scintillent de mille feux, jusqu'à la banque, où le riz et les marrons s'échangent à prix d'or... Chacun se prépare aux douze coups de minuit, aux cotillons et feux d'artifice... Mais dans la rue, se joue un drame. Avec Soufre, Charlotte Blin propose une adaptation moderne de La Petite fille aux allumettes, conte de Noël, signé Andersen, publié la première fois le 18 novembre 1845 qui met en scène la misère au XIXe siècle mais résonne cruellement aujourd'hui. Sans mélo, avec finesse, Charlotte Blin, fait rimer opulence, performance et indifférence. Une invitation à ouvrir les yeux. »

Agnès LE MORVAN - OUEST-FRANCE - octobre 2012

 

« QUAND AÏE AÏE AÏE REVISITE ANDERSEN

Du conte La petite fille aux allumettes écrit par Andersen en 1845 à l'adaptation théâtrale offerte [...] par le collectif AÏE AÏE AÏE sous le titre Soufre, le moins qu'on puisse dire est que Charlotte Blin, qui l'a conçue et l'interprète, prend le public à contre-pied du début à la fin. Avec quel talent, quelle force !... Pas seulement parce qu'elle décentre le conte en plaçant au cœur de la pièce, non la marchande d'allumettes, mais une femme qui, de sa fenêtre, regarde la petite fille sous la neige, mais parce qu'elle évolue dans un décor minuscule qui fait d'elle une géante, à contre-courant de l'idée d'une ville qui écrase ses habitants.

Et pourtant. Merveilleuse dans sa robe de soirée, elle évolue, légère et précise, au milieu de cette ville moderne qui, à ses pieds, scintille en ce soir de réveillon. On dirait qu'elle peut tout faire, qu'elle domine tout, cette géante-là. L'histoire se répète et, entre le bruit de la machine à calculer d'un gérant de magasin, les cris des boursiers et la musique techno qui suit les vœux du maire, les allumettes soufrées ne sont qu'illusion et la petite fille meurt. »

Marie-Joelle Encinas – SUD-OUEST – janvier 2013

 

« MOMIX*, A WONDERFUL WORLD

C’est une version très personnelle et très actuelle de « La petite fille aux allumettes » (...)
Une adaptation qui sent délicieusement le soufre...


Qui aurait pu imaginer en 1845 que ce brave Hans Christian Andersen avait tout prédit ? La mondialisation, la spéculation sur les matières premières, l’arrogance du capitalisme et des banquiers, l’insignifiance des discours politiques, l’indifférence des gens à toute la misère du monde qu’on ne peut pas, tout de même, accueillir chez soi.... Il est vrai qu’Andersen savait ce que pauvreté veut dire et que le monde avait déjà une solide expérience de l’exploitation de l’homme par l’homme. Alors, entre la nuit de réveillon de la Petite fille aux allumettes de 1845 et celle de 2012, il n’y a qu’un pas qu’on franchit allègrement avec le collectif AÏE AÏE AÏE.

Une rue de ville bien proprette avec son grand magasin, sa banque gratte-ciel, ses immeubles cossus et derrière les fenêtres, de beaux appartements douillets, la mairie et son lustre scintillant. Et la neige qui recouvre tout cela d’une blancheur immaculée... Bienvenue dans le monde merveilleux de la société moderne ! Ajoutez à cela un orchestre qui vous diffuse la musique du bonheur à la sauce américaine et le tour est joué. La comédienne, Charlotte Blin, vêtue d’une robe noire chic et d’escarpins vernis, réveillon oblige, nous invite à entrer dans chaque habitation. Des boîtes blanches transparentes avec des tiroirs et des ampoules de toutes les couleurs.

On commence par la cuisine de René et la recette détaillée de la farce qui garnira l’oie du festin, on poursuit l’exploration à la Perec par une incursion dans le bureau de Monsieur Lamotte au dernier étage du grand magasin, où le directeur compte la recette (il y a beaucoup de sous). On change de trottoir pour retrouver Monsieur Dusapin, le banquier qui surfe sur les cours du riz et du blé en amassant des lingots d’or, on retrouve Madame Lamotte, la femme de l’autre, « coacheuse » qui nous fait l’article sur son nouveau métier qui va peut-être changer votre vie. Et ce voisin, Jurgen, tellement désirable dans son intérieur design peuplé de grands canapés moelleux... Madame Lamotte rêve de s’y vautrer. La comédienne ouvre les boîtes-maisons, se glisse dans la peau de tous les personnages et nous embarque.

Entre deux escales confortables, on croise dans la rue la Petite fille aux allumettes que tout le monde ignore, même Monsieur Dusapin, qui pourtant a sacrément envie de trouver du feu pour allumer sa clope mais qui ne va tout de même pas débourser un centime, une allumette, ça n’a pas de cours sur le marché...

Détachement

Arrive la conférence scientifique de la pharmacienne sur le phénomène de l’hypothermie et ses symptômes à 35° (hypothermie moyenne), 32° (hypothermie sérieuse), 28° (hypothermie grave entraînant arrêt cardiaque et mort cérébrale). Les choses se précisent.

Le temps coule, la Petite fille aux allumettes se blottit sous un porche et se réchauffe comme elle peut en grattant une première allumette, les premiers effets scientifiquement établis apparaissent... Les douze coups de minuit sonnent, les bouchons sautent, tout le monde descend dans la rue et se congratule. Tiens, un petit cadavre entouré d’allumettes consumées... Ça, c’est moche... On s’apitoie quelques secondes. Pas trop long- temps. C’est la faute à personne, des choses qui arrivent.

Tout cela est raconté avec grâce et délicatesse, le détachement qui sied à la situation. L’air de rien.

Frédérique Meichler - L'ALSACE - février 2013
*Momix : Festival International Jeune Public de Kingersheim

 

 

DATES PASSÉES // DATES PAST

2012

26/27 OCTOBRE RENNES (35) Festival Marmaille / Théâtre du Cercle (création)

18/19 DÉCEMBRE LAVAL (53) Théâtre de Laval

20 DÉCEMBRE LA SELLE-CRAONNAISE (53) Spectacle en Chemin / Théâtre de Laval / FAL 53

21 DÉCEMBRE CRAON (53) Spectacle en Chemin / Théâtre de Laval / FAL 53

2013

13/14 JANVIER TRÉGUNC (29) / MJC

22>24 JANVIER BILLIÈRE (64) / L'Agora

31 JANVIER / 01 FÉVRIER BREST (29) / La Maison du Théâtre

8/9 FÉVRIER KINGERSHEIM (68) / Festival MOMIX / (prix du jury "Résonances")

17/18 MARS AURAY (56) / Festival Méliscènes

4/5 AVRIL DOUAI (59) L'Hippodrome / Scène Nationale

8/9 AVRIL ROUBAIX (59) Le Garage / Théâtre de l'Oiseau-Mouche

10/11 AVRIL HAZEBROUCK (59) Festival P'tit Monde / Centre André Malraux

24 MAI MONCONTOUR (22) "Au plus près de chacun"

05/06/07 NOVEMBRE IFS (14) / Espace Jean Vilar

20/21/22 NOVEMBRE OLORON-SAINTE-MARIE (64) / Espace Jéliote

28/29 NOVEMBRE BRUXELLES (BELGIQUE) / Théâtre de la Montagne Magique

13/14 DÉCEMBRE CHOISY-LE-ROI (94) / Théâtre Paul Éluard

18/19 DÉCEMBRE CANÉJEAN (33) / Festival Sur un petit nuage

2014

8/9/10/11 JANVIER HÉDÉ (35) / Théâtre de Poche

16/17 JANVIER BETHONCOURT (25) / L'Arche - Ma scène nationale

21 FÉVRIER ALLONNES (72) / L'Ecxesior

11/12/13 MARS MASSY (91) / Espace Paul-B

21 MARS TERRITOIRE DE BELFORT (90) / Médiathèque départementale

01/02/03/04/05 AVRIL LILLE (59) / CDN Le Grand Bleu

24/25 SEPTEMBRE MORTAGNE-DU-NORD (59) / Scènes Plurielles

11 OCTOBRE HOUILLES (78) / La Graineterie

29 OCTOBRE LE MANS (72) / Université du Maine

11/12 DÉCEMBRE SAINT BRIEUC (22) La Passerelle - Scène Nationale

2015

26/27 JANVIER ANCENIS (44) Théâtre Quartier Libre / Tournée Grand T

29/30 JANVIER NORT-SUR-ERDRE (44) Espace Cap Nort / Tournée Grand T

02/03 FÉVRIER MACHECOUL (44) Espace Retz / Tournée Grand T

26/27 FÉVRIER MONS (BELGIQUE) Le Manège / Scène Nationale

10/11/12 MARS APT (84) Vélo Théâtre / festival Greli-Grelo

2016

14/15 JANVIER CHARTRES-DE-BRETAGNE (35) / Centre culturel Pôle Sud

01/02/03/04/05 FÉVRIER AGGLOMÉRATION SUD PAYS BASQUE (64) / Hendaye / Salle Mendi Zolan

01/02/03/04 MARS ANGERS (49) / Le Quai / Centre National Dramatique

14/15/16/17 MARS NANTERRE (92) / Saison Jeune Public


 

 

^ haut de page